Bilans mensuels

 

Janvier 2010

Températures

Les températures moyennes sont basses, inférieures aux normales mensuelles sur l'ensemble du pays. De l'air très froid s'engouffre sur la France à partir du 4 et persiste jusqu'au 12, avec entre temps des chutes de neige parfois exceptionnelles sur la Normandie, la Beauce et le sud du bassin parisien où il tombe 10 à 30 cm de neige, localement davantage, entre le 7 et le 8 janvier. D'autres chutes de neige viendront s'y ajouter les jours suivants, rapidement balayées par des vents de nord-est violents. Toute la France est touchée par la neige à l'exception de la Corse, avec près de 90% du territoire recouvert d'or blanc, fait très rarement observé en dehors des grandes vagues de froid du type de celles du milieu des années 80. Les températures n'atteignent que très isolément des records de froid, en dehors de Brétigny-sur-Orge, en Essonne, qui voit le thermomètre plonger à -20,6 degrés au matin du 8 sur sol enneigé, un record qui bat les mémorables -19,6 degrés du 17 janvier 1985. La deuxième quinzaine s'annonce plus clémente avec des températures qui tournent autour des normales saisonnières. Au final et à l'échelon national, l'écart thermique par rapport aux moyennes est de -2,4 degrés, ce qui place janvier 2010 au septième rang des mois de janvier les plus froids depuis 1950, même s'il reste très loin derrière 1963, 1979, 1985 ou 1987 entre autres.
 

 

Précipitations

Les précipitations sont inférieures aux normales mensuelles sur les deux tiers nord du pays ainsi que sur le Massif central, les Alpes et les Pyrénées-Orientales. En revanche des excédents sont enregistrés du sud de l'Aquitaine au Languedoc, en vallée du Rhône et en Corse. Des épisodes fortement neigeux ont émaillé le début de mois.  

 

Ensoleillement

Le temps globalement assez perturbé n'a pas permis au soleil de briller autant qu'on aurait pu l'espérer : l'insolation est particulièrement faible sur le Sud-Ouest et une bonne moitié est du pays. Seul le Nord-Ouest a profité d'un soleil généreux.


 

Le vent a soufflé très violemment sur les régions méditerranéennes. De plus, c'est tout l'extrême sud du pays, de la côte Landaise au Var, qui s'est retrouvé confronté à un vent fort plus fréquent qu'à l'accoutumée.

 

 

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.