Le verglas

 

Le verglas

verglasLes verglas est un des phénomènes les plus redoutés, par le piéton biensûr, mais aussi et surtout par l'automibiliste. En effet, un verglas généralisé peut transformer des régions entières en patinoire et ralentir considérablement la vie moderne dans de nombreux domaines. La France n'est pas exposée aux "tempêtes de verglas" que peuvent connaître les Etats-Unis ou le Canada, mais elle est régulièrement soumise à ce problème.

Le verglas est un dépôt de glace, compact ou lisse, généralement transparent ou légèrement opaque, provenant de la congélation de gouttes de pluie ou de bruine liquides en surfusion, sur des objets dont la surface est à une température inférieure ou égale à 0°C. Il recouvre toutes les parties des objets exposés aux précipitations. Il présente généralement un aspect homogène. On appelle aussi verglas le dépôt de glace qui se produit lorsque des gouttes de pluie ou bruine à température positive entrent en contact avec des objets à température négative et qu'elles gèlent instantanément. Le verglas affecte de nombreuses activités, surtout dans le domaine des transports: - La circulation routière biensûr et le trafic aéroportuaire par la détérioration des coefficients d'adhérence - La circulation aérienne par la déformation des bords d'attaque des aéronefs - La circulation ferroviaire par son effet paralysant sur les aiguillages et les signaux mécaniques - Les installations électriques aériennes qui ne supportent pas toujours le poids de la glace, tout comme certains bâtiments d'ailleurs - Les arbres qui ploient et cassent parfois lorsque l'épaisseur de glace est trop importante.



Petites anecdotes...

verglasLe 31 décembre 1978, dans l'après-midi, une spectaculaire descente d'air froid se produit sur la France, transformant la pluie en glace au sol et en verglas. En région parisienne, la température chute de 22°C en quelques heures, passant de +12 à -10°C, transformant ainsi la région en patinoire géante. C'est le chaos dans la capitale, les gens paniqués abandonnent leurs voitures sur les routes et dans les rues...

Le 4 janvier 1993, à la faveur d'un réchauffement après une vague de froid, de la pluie tombe par -3°C et paralyse la moitié nord de la France, notamment le bassin parisien et le Centre durant 18 heures. Bon nombre de voitures finissent dans les fossés.

Une tempête de verglas frappe le Québec et l'Ontario en janvier 1998. Une succession de perturbations donnent jusqu'à 6 cm de glace. Les dégâts sont considérables aux arbres et aux réseaux électriques. Les deux états canadiens sont plongés dans le noir et le froid plusieurs jours durant, y compris Montréal.

 

 

 

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.