Halos, irisations et autres photométéores

 

Halos, irisations et autres photométéores

Outre l'arc-en-ciel, d'autres photométéores se manifestent de temps à autre tels que les halos solaires ou lunaires, les couronnes solaires ou lunaires également, les irisations, les gloires, les anneaux de Beshop, les mirages, les tremblotements...

Le halo est une large couronne lumineuse autour du soleil ou de la lune. Ce phénomène est produit par la réflexion et la dispersion des rayons solaires dans les cristaux de glace (plus rarement dans les gouttes de pluie). Il témoigne de la présence de nuages à haute altitude qui précèdent l'arrivée d'un front chaud. Les couronnes se produisent dans les mêmes conditions. Quant aux irisations, elles se produisent également lorsque la lumière solaire se réfracte dans les nuages d'altitude, mais elle se manifeste par deux zones situées de part et d'autre du soleil montrant les couleurs de l'arc-en-ciel.

 

 

SoleilLa gloire est un phénomène rare et il faut être en altitude, notamment en avion, pour apercevoir le phénomène. Il s'agit en fait d'une série d'anneaux colorés qui se forment autour de l'ombre de l'avion projetée sur les nuages environnants. La disposition des couleurs est toujours la même: rouge à l'extérieur, violet à l'intérieur. Le phénomène est dû à la diffraction et la réflexion de la lumière solaire sur les gouttes d'eau des nuages. En certaines circonstances, les gloires peuvent se former autour de l'ombre de l'observateur, elle-même projetée sur les brouillards ou les nuages à proximité.

Les mirages s'expliquent par la courbure plus ou moins prononcée des rayons lumineux. Ces derniers traversent des couches d'air de densité différente, si bien que leur trajectoire n'est plus rectiligne. Deux cas peuvent se produire: - Si le sol est surchauffé, l'indice de réfraction de l'air augmente quand on s'élève. Les rayons lumineux qui partent d'un objet éloigné ont une convexité tournée vers le sol. A l'endroit où ces rayons atteignent le sol, l'objet devient visible, mais en image inversée, comme s'il se réflechissait dans une nappe d'eau. C'est le mirage des déserts. On peut aussi l'observer en France, par temps chaud, sur les routes goudronnées. - Si le sol est plus froid que l'air, le rayon lumineux a sa convexité tournée vers le haut. L'image paraît au-dessus de l'objet vu directement. De tels mirages s'observent souvent en montagne ou au-dessus de la mer. C'est ainsi que l'on peut voir des objets situés en dessous de l'horizon.



Petites anecdotes...

Au cours de l'expédition en Egypte de Napoléon 1er, en 1798-1799, l'armée française, alors qu'elle arrivait dans le désert, aperçut la mer devant elle. Mais celle-ci se reculait au fur et à mesure que l'armée avançait.

Un jour, de l'île de Malte, on aperçut une nouvelle île. Quand les marins voulurent l'atteindre, ils remarquèrent qu'il ne s'agissait en fait que de l'image de l'Etna.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.