Bilans mensuels

Septembre 2013

Fortes chaleurs, fraîcheur puis douceur humide se sont succédés durant ce mois de septembre en France.

Ce premier mois d'automne météorologique a démarré sous une chaleur estivale, faisant même tomber quelques records mensuels le 5 : 32,5 degrés à Cambrai (au lieu de 31,5 degrés le 5 septembre 1973), 33,0 degrés à Orly (comme en 1949), 31,3 degrés à Rouen (au lieu de 31,2 degrés début septembre 2005) etc...

Le milieu de mois a vu les températures plonger largement. Sans battre de record, mais la fraîcheur était assez marquée. Le thermomètre s'est ensuite envolé à partir du 20 jusqu'à la fin du mois pour passer à nouveau au-dessus des normales saisonnières, notamment dans l'ouest. Les valeurs nocturnes ont alors affiché des valeurs souvent élevées.

Au final, un excédent thermique de 0,6 degré se dégage en ce mois de septembre sur la France. Il s'agit du troisième mois consécutif au-dessus des normales saisonnières, après un premier semestre particulièrement frais. Le déficit du premier semestre n'est pas encore comblé, mais le déficit est désormais réduit à 0,4 degré sur ces neuf derniers mois. Il faut remonter à 2010 pour trouver une valeur identique. Si ces neuf derniers mois paraissent frais comparés à ces 25 dernières années, ils restent supérieures aux normales saisonnières antérieures à la dernière trentaine d'années (+0,9 degré par exemple par rapport à la période 1951-80 !).

Beaucoup d'eau ?

Les précipitations, assez fréquentes et souvent orageuses, ont apporté des quantités d'eau souvent importantes sur les trois-quarts du pays. Quelques exceptions : la Bretagne et la Normandie ont échappé au gros des pluies, qui ont surtout concerné une large bande sud-ouest / nord-est. Les pluies sont tout de même restées loin des records. Autre exception : le pourtour méditerranéen où les premières pluies d'automne ont un peu tardé à se manifester, n'arrivant qu'en toute fin de mois.

Quid du soleil ?

L'ensoleillement est resté très proche des normales saisonnières, un peu excédentaire vers le pourtour méditerranéen ou en Bretagne, faiblement déficitaire vers le sud-ouest.

Ce mois de septembre 2013 est donc resté assez proche des conditions habituelles en terme d'ensoleillement. Les quantités de pluies ont été relativement importantes à l'échelon national, alors qu'une chaleur relative a persisté après l'été chaud... malgré des valeurs en dents de scie tout au long du mois.

Cartes : Global Climate Data Base

Données chiffrées :

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.