Bilans mensuels

Août 2007

Températures

Août 2007 est resté sur la lancée de juillet, plutôt frais, très proche en moyenne d'août 2006 qui succédait au contraire à un mois de juillet historiquement chaud. La chaleur nous a concerné principalement en début de mois sur tout le pays, mais aussi en toute fin de mois sur les régions méridionales. Les températures maximales moyennes sont légèrement inférieures à 20 degrés localement près de la Manche. Le seuil des 30 degrés est dépassés dans l'intérieur de la Provence.



L'écart thermique est presque partout négatif, plus particulièrement sur un axe central allant des Pays de la Loire et des Charentes à la Bourgogne et au nord des Alpes. Le déficit dépasse parfois 2 degrés, par exemple sur le Poitou, l'Allier ou encore la Haute-Savoie. Les rares endroits à connaître un léger excédent sont la région de Dunkerque, les Pyrénées-Atlantiques ou encore la Provence.



Précipitations

Août est le quatrième mois consécutif à connaître des pluies à la fois abondantes et fréquentes sur de nombreuses régions, surtout du Pays Basque au Massif-Central jusqu'au nord des Alpes et aux Vosges. Les cumuls de pluie dépassent parfois 150 mm (166 mm à Besançon, 213 mm à Biarritz). C'est évidemment près de la Méditerranée que les précipitations les plus faibles sont observées, avec un minimum de 3,8 mm à Nice. Ponctuellement, les cumuls pluviométriques sont exceptionnels en Ile-de-France (159 mm à Paris-Montsouris, deuxième valeur la plus élevée pour un mois d'août depuis 1873).



Les précipitations, sans surprise, ont donc été excédentaires pratiquement partout, notamment sur le Pays Basque et les régions centrales. Les régions méditerranéennes ont au contraire connu un fort déficit. Il a moins plu qu'habituellement également mais dans une moindre mesure du côté des Charentes.



Ensoleillement


Les chiffres d'ensoleillement ont souvent été très faibles en ce mois d'août 2007, plus particulièrement de la région Centre au Nord-Pas de Calais où le soleil a brillé moins de 175 heures. Auxerre n'a comptabilisé que 146 heures de présence de l'astre du jour. C'est bien sûr dans le sud-est que le soleil a brillé le plus longtemps. Le record du mois revient à la ville la plus ensoleillée de France : 325 heures à Toulon.



Pas surprenant de retrouver un net déficit d'ensoleillement des régions centrales au Nord. Les régions excédentaires sont très rares : le Var, la frontière espagnole du côté des Pyrénées-Orientales, le secteur de La Hague et l'ouest de la Bretagne.



CONCLUSION

Après trois saisons exceptionnellement chaudes, de l'automne 2006 au printemps 2007, l'été 2007 a basculé au contraire vers le frais. Août présente en effet un déficit thermique marqué. On peut parler de mois d'août pourri sur la plupart des régions, puisqu'en plus de la fraîcheur, la pluie à la fois fréquente et abondante et les nuages présents en grand nombre ont terni les vacances. Au final, l'été est normal d'un point de vue température, sauvé par un mois de juin un peu plus chaud qu'habituellement.

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.