Bilans mensuels

Juin 2008

Températures

Les températures moyennes de ce mois de juin ont été généralement proches des moyennes saisonnières sur la plupart des régions malgré une relative fraîcheur durant les deux à trois premières semaines selon les régions. La chaleur s'est ensuite imposée en troisième décade, ce qui a suffi à ratrapper le retard. On note globalement un excédent thermique d'1 degré sur la France pour ce mois de juin 2008. La fraîcheur est restée très modérée (3,5 degrés de minimum absolu à Romorantin, commune habitué à des minimas plus bas, y compris en juin). Pas de chaleur exceptionnelle non plus. Le maximum national a été de 36,4 degrés à Mollans-sur-Ouvèze, dans la Drôme.



L'excédent thermique est faible mais général. Il est en moyenne d'1 degré sur la France, un peu plus sur les régions méridionales, près des frontières de l'est et sur l'Ile-de-France. L'excédent dépasse même 2 degrés sur le nord de l'Alsace et le nord-est de la Lorraine.



Précipitations

Les pluies sont restées rares et faibles sur le quart nord-ouest où il est souvent tombé moins de 20 mm (7,4 mm à Belle-Ile). Les reliefs ont été bien arrosés en revanche au passage d'orages parfois forts. Les cumuls les plus importants concernent les Pyrénées-Atlantiques et le sud des Alpes. Pau enregistre le cumul le plus important en France avec 133,0 mm.



Le déficit de pluie est important sur le nord-ouest du pays, dépassant parfois 75%, notamment sur la Haute-Normandie. Ailleurs, les précipitations se situent fréquemment sous les moyennes saisonnières, sauf sur le Poitou-Charentes, le piémont pyrénéen le sud du Massif-Central, le Languedoc ou encore la Provence où les excédents dépassent ponctuellement 100%.



Ensoleillement

Ce mois de juin a présenté des écarts importants au niveau de l'ensoleillement avec des valeurs assez faibles vers l'est, mais importantes vers l'Atlantique et près de la Méditerranée. C'est à Tarbes que le soleil a le moins brillé : 142 heures. Toulon conserve sa réputation de ville la plus ensoleillée de France : 343 heures, et La Rochelle celle de la ville la plus ensoleillée de la côte atlantique : 295 heures.



Des Pyrénées aux régions de l'est, le déficit d'ensoleillement est important, plus particulièrement sur les Hautes-Pyrénées, la Lorraine, la Champagne-Ardenne, l'est du bassin parisien, et le nord de la Bourgogne. L'excédent de soleil concerne essentiellement les côtes de la Manche et les régions atlantique situées entre la Bretagne et la Charente-Maritime.



CONCLUSION

Juin 2008 aura été légèrement plus chaud que la normale, surtout grâce à une fin de mois estivale alors que la chaleur avait du mal à s'installer au cours des trois premières semaines. Les pluies ont été globalement déficitaires, tout comme le soleil qui s'est souvent désirer, sauf sur les côtes de la Manche à la Charente-Maritime.





Données des stations de Météo-France

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.