Bilans mensuels

Février 2011

Le mois de février calme et doux a été à l'opposé du début d'hiver et du fameux mois de décembre très froid et agité, terminant ainsi un hiver globalement frais, sans plus.

Températures

La douceur a largement dominé tout au long de ce mois de février, en dehors d'un très court épisode froid en tout début de mois. Un refroidissement temporaire a également concerné l'extrême nord-est du pays en fin de période. Les températures ont atteint des valeurs particulièrement élevées le vendredi 11, avec 15 à 18 degrés sur la plupart des régions, y compris sur la moitié nord. Au final, l'excédent thermique moyen national atteint 1,2 degrés. C'est sur les régions situées entre la Bretagne et la frontière belge que l'excédent a été le plus marqué (plus de 2 degrés), ainsi que sur le sud du Massif Central et les Alpes.
 

Précipitations

Février 2010 a été très calme sur notre pays. Les conditions anticycloniques ont en effet dominé 21 jours sur 28, notamment du 1er au 12 et au cours de la dernière semaine. Principale conséquence de la présence omniprésente de l'anticyclone : les précipitations ont été déficitaires presque partout, notamment sur les régions du nord-est, les massifs alpins ou encore le Languedoc où il est tombé souvent moins de 20% de la normale (21 mm à Auxerre pour une normale de 53 mm ; 9 mm à Montpellier pour une normale de 54 mm). La Côte d'Azur fait exception avec des quantités de pluie supérieures à la normale, parfois de 150% (82 mm à Nice pour une normale de 60 mm).   

 

Ensoleillement

L'ensoleillement de ce mois de février a été assez faible sur la moitié nord et vers la Côte d'Azur, plus conforme aux chiffres habituels partout ailleurs.  




Bilan de l'hiver 2010-2011

Seul décembre a été véritablement hivernal, très froid et exceptionnellement neigeux, surtout sur le tiers nord du pays. Le froid n'a ensuite fait que de courtes apparitions début et fin janvier, les deux premiers jours de février et localement fin février dans le nord-est. Janvier et février ont rattrapé une grande partie du déficit thermique de décembre. Le bilan national moyen dégage un déficit thermique de 0,6 degré sur les trois mois d'hiver, déficit très homogène sur la France.
L'hiver a été peu arrosé dans l'ensemble, surtout des Pyrénées au nord des Alpes en passant par le Massif Central ou encore sur le nord de la Bretagne. Conséquence sur les stations de ski : l'enneigement est resté très faible tout au long de l'hiver malgré quelques épisodes neigeux, trop rapidement suivis de redoux intenses.
L'hiver a été bien sombre dans l'ensemble avec des durées d'ensoleillement déficitaires presque partout, surtout sur le nord-est et le sud-est du pays. Un excédent est toutefois noté entre le sud-ouest et le Massif Central.

L'hiver 2010-2011 a donc été frais, sec mais peu ensoleillé.

 

 


 

Données des stations de Météo-France

 

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.