Bilans mensuels

Octobre 2012

Comme l'envisageait Lamétéo.org depuis six mois dans ses tendances saisonnières, octobre 2012 a été particulièrement arrosé sur la France et plutôt doux.    

La petite fraîcheur du milieu du mois et la période plus froide des derniers jours d'octobre n'auront pas suffi à combler la relative douceur qui a régné le restant du mois. En fin de mois pourtant, quelques records de froid sont tombés dans l'est en températures maximales basses : 11,1 degrés de maximum le 28 à Nice (ancien après-midi la plus froide pour un mois d'octobre : 11,8 degrés le 26 octobre 2003 – depuis 1942) ; 0,1 degré le 28 à Belfort (ancien record : 1,2 degrés le 2 octobre 1950 – depuis 1946).
Et seulement quelques jours avant, des records de chaleurs décadaires tombaient ! 23,9 degrés le 22 à Cambrai (ancien record depuis 1954 : 22,5 degrés le 22 octobre 1989) ; 23,4 degrés à Beauvais, égalisant le record du 22 octobre 1989. Il a même fait jusqu'à 25,2 degrés dans l'Avesnois, du jamais vu dans nos archives aussi tardivement !
Au final, octobre 2012 dégage un léger excédent de 0,3 degré à l'échelon national par rapport à la normale 1981/2010. Très légèrement déficitaires le long des frontières du nord-est, les moyennes mensuelles sont plus largement excédentaires (jusqu'à +1,1 degrés à Lyon) du Berry au sud-est.

Températures moyennes octobre 2012

 Graphique températures octobre

Les basses pressions omniprésentes ont permis aux perturbations de se succéder à un rythme effréné sur la plupart des régions durant ce mois d'octobre. Les deux premières décades, largement excédentaires, ont été suivies d'une troisième décade plus sèche, plutôt moins pluvieuse en fait !
Seul le centre-est (Bourgogne, nord de la région Rhône-Alpes) a connu des quantités conformes ou inférieures aux normales de saison. Le reste du pays a connu des pluies copieuses. Des records mensuels de précipitations sont même tombés sur certaines régions : 201,7 mm à Angers (ancien record : 169,4 mm en 1966, normale 71,8 mm) ; 229,0 mm à Boulogne-sur-Mer (ancien record : 197,7 en 1981, normale 90,0 mm) ; 246,1 mm à Ajaccio (ancien record : 218,0 mm en octobre 1966, normale 85,6 mm).
Ces précipitations, fréquentes et abondantes, ont parfois provoqué des inondations, notamment dans le sud-est ou encore dans les Pays de la Loire.
Le week-end des 27 et 28 octobre a vu la neige arriver de façon précoce et subite sur la Côte d'Opale (record de précocité sur cette région !), en Normandie, dans le nord-est et surtout dans le Dauphiné. Des chutes de neige localement remarquables se sont produites sur l'agglomération grenobloise où 15 à 20 cm de neige lourde et collante ont provoqué des dégâts aux arbres et aux installations électriques. La neige en plaine en  octobre n'est toutefois pas un phénomène exceptionnel en France, se produisant une à trois fois par décennie.

Précipitations octobre 2012Ecart précipitations octobre 2012Graphique précipitations octobre

En dehors du pourtour méditerranéen où le soleil a brillé conformément aux normales saisonnières, les durées d'ensoleillement ont été assez faibles (autour de 10% de déficit), sans excès toutefois. La belle semaine précédant le coup de froid de la fin du mois a suffi à rattraper une partie du retard.

Ensoleillement octobre 2012

Ecart ensoleillement octobre 2012Ensoleillement graphique octobre

Le dernier week-end du mois a été marqué par un violent épisode de mistral et de tramontane, avec des rafales dépassant parfois les 180 km/h au Mont-Aigoual ou encore au Bec de l'Aigle, valeurs remarquables, voire exceptionnelles près des côtes.

Les conditions largement dépressionnaires d'octobre ont permis aux précipitations d'atteindre des valeurs parfois très importantes. Après des périodes de sécheresse récurrente, ces pluies sont les bienvenues et permettent de recharger au moins partiellement les nappes phréatiques. Il faudra encore pas mal de pluie tout de même d'ici le printemps 2013 pour espérer remplir correctement ces précieuses réserves d'eau souterraines.

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.