Les sécheresses

Les sécheresses

secDes sécheresses dramatiques frappent régulièrement diverses régions du globe. Le désert du Sahel progresse toujours vers des régions fertiles, mettant en péril les habitants, mais aussi la faune et la flore. Dans les zones tempérées, les sécheresses prennent rapidement des allures de catastrophes...

Les recherches les plus récentes effectuées pour comprendre les causes des sécheresses montrent que les océans exercent encore plus d'influence sur le temps qu'on ne le pensait jusqu'alors. Il semble qu'il y ait un lien très étroit entre la température des mers et l'abondance des précipitations. On a découvert, par exemple, que lorsque les eaux de l'Atlantique sud étaient plus chaudes que d'ordinaire au printemps, il s'ensuivait un été de sécheresse dans le Sahel. Ce phénomène est dû au fait que la pression atmosphérique est plus basse sur les mers chaudes, ce qui provoque un affaiblissement des vents de sud-ouest qui, en temps normal, apportent les pluies sur l'Afrique Occidentale et le Sahel. Selon une autre hypothèse, un courant océanique chaud, dans le Pacifique, serait en partie responsable des sécheresses qui sévissent dans de nombreuses régions du globe. Ce courant a été baptisé El Niño (l'enfant Jésus), car il apparaît souvent aux environs de Noël. Sa course commence un peu au nord de la Papouasie-Nouvelle Guinée, se poursuit vers l'est en direction de l'Equateur, puis s'infléchit vers le sud le long des côtes péruviennes. Ce courant qui n'apparaît que de façon très irrégulière - il peut s'écouler entre trois et sept ans sans qu'il apparaisse - semble avoir une influence climatique considérable à l'échelon de la planète. Il apparut, par exemple, en 1982-83 ou encore en 1997-98, et les années 83 et 98 furent exceptionnellement chaudes avec un hiver particulièrement doux sur le continent nord-américain. En pays tempérés comme la France, les sécheresses sont aussi causées par des anomalies climatiques, comme la persistance anormale de conditions anticycloniques durant des semaines, des mois, voire des années. Les plus beaux exemple sont les années 1893, 1921, 1976 ou encore 1989-90.



Petites anecdotes...

secheressePrès d'un huitième de la terre ferme est constitué de déserts, qui reçoivent moins de 250 mm de pluie par an.

Le Sahara est le plus vaste désert de notre planète. D'est en ouest, il mesure plus de 5.000 km. Sa largeur varie de 1.200 à 2.200 km. Sa superficie est de 8,4 millions de km2.

De décembre 1975 à août 1976, un anticyclone stagne entre les îles britanniques et la Scandinavie, provoquant une sécheresse exceptionnelle sur le nord de l'Europe et la moitié nord de la France.

En 1921, il tomba seulement 270 mm de pluie à Paris (la normale du Sahel!) et 365 mm à Lyon. En Russie, 5.053.000 personnes sont mortes des suites de la sécheresse.

Les Etats-Unis connurent une longue période de sécheresse de 1930 à 1936. Le sol surexploité par les méthodes d'agriculture américaine devint si sec qu'il fut emporté par le vent. Toute une bande de terre s'étendant du Texas à la frontière canadienne fut ainsi balayée par les célèbres tempêtes de poussière appelées "dust bowl". 15.000 personnes moururent d'insolation dont 4.768 en 1936.

En France, la plus longue période sans une goutte d'eau a duré 96 jours. C'était à Marseille entre le 6 juillet et le 10 octobre 1906. Dans les DOM-TOM, le record appartient à la Pointe des Trois-Bassins, dans l'ouest de la Réunion, avec 108 jours consécutifs sans la moindre goutte entre le 19 mai et le 3 septembre.

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.