News

L'hiver 2019-2020, le plus froid depuis 30 ans ??

Plusieurs sources, en particulier la presse britannique, évoquent l'hiver prochain comme étant "l'hiver le plus froid depuis 30 ans". En sera-t'il véritablement ainsi ? Ou...

Ça change ! D'habitude, on devait se taper "l'hiver du siècle". Là, depuis 30 ans. Bon, bref ! La bête de l'est. C'est ainsi que des "spécialistes" britanniques nomment le grand froid venu de l'est de l'Europe, à l'image des vagues de froid des hivers 2012, 1996, 1987, 1986, 1985... Cette "bête de l'est" devrait nous visiter lors du prochain hiver selon ces mêmes spécialistes, frigorifiant l'Europe occidentale. Le Sunday Times l'a tout d'abord évoqué dès le 8 septembre dernier, repris ensuite par d'autres journaux anglais, avant d'être relayés par des médias français et européens plus ou moins sérieux. L'hebdomadaire s'est appuyé sur une étude prévisionnelle statistique produite par des chercheurs de la prestigieuse University College of London. Est-ce sérieux pour autant ?

Ce type d'article ressort tous les ans depuis des lustres, avec sans doute un mince espoir des personnes citées de voir ENFIN cet hiver du siècle se réaliser. Encore faudrait-il que ces inepties, ces CONNERIES, n'ayons pas peur des mots, s'appuient sur un minimum de données scientifiques. Ce n'est évidemment pas le cas ! Juste un vague fantasme catastrophiste et alarmiste de quelques pseudo-scientifiques pré-pubères voire en couche-culottes, mentalement parlant en tous cas, cet article répété d'années en années ne vaut rien de rien. A la rigueur, il vaut mieux lire son horoscope, il aura nettement plus de chances de se réaliser !

Evidemment, le commun des mortels risque malheureusement de tomber dans le panneau et de croire un minimum à ces conneries (c'est décidément bien le mot!). Et sur qui cela retombe t-il à votre avis ? Sur nous, pauvres vrais météorologues, finalement mis dans le même sac que ces crétins qui nous pondent des prévisions fantasmagoriques. Car évidemment quand une météo a tort, quelle que soit la source, c'est tout le monde météo qui en pâtit. D'où l'importance de bien choisir ses sources météo. Les pseudo-prévisionnistes annonçant encore et toujours "l'hiver le plus froid" devraient tout simplement avoir honte, se cacher et changer de métier. Je leur propose une boule de cristal, un fichu sur la tête, un jeu de tarot et des clients crédules autour d'une table ronde. Car à part ça, ces pseudo-scientifiques à deux balles ne valent franchement rien.

Je rappelle que les tendances saisonnières que j'établis sur Lameteo.org depuis plus de 20 ans maintenant restent fiables à un peu plus de 60% seulement. C'est la limite actuelle dans cet exercice encore difficile et insuffisamment fiable. Impossible donc d'affirmer quoi que ce soit de sérieux et de réellement plausible pour l'hiver à venir, même si celui-ci s'annonce globalement proche des normales ou un peu au-dessus en température, avec de gros doutes, comme toujours !

Un coup de gueule que j'assume haut et fort en tous cas en ce jour, car trop c'est trop !

PS : Cet article que vous lisez est un copier-coller que je republie d'année en année depuis... 2014, en changeant l'intro et quelques phrases en fonction des éventuelles nouvelles sources d'intox. :-D Je me rappelle très bien qu'à l'automne 1989, le journal France Soir annonçait un hiver 1989-90 extrêmement rigoureux selon quelques scientifiques en raison d'une forte activité solaire. Et vous savez quoi ? Ce fut le plus doux du XXème siècle ! :-D J'ai même du garder l'article, je vais vous retrouver ça ! ;-)

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Mardi 24 septembre 2019 - 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.