News

Point sur la canicule de ces prochains jours

Annoncée par Lameteo.org depuis mardi dernier, la canicule se confirme pour une grande partie de la semaine prochaine sur la France, jusqu’à jeudi sur la plupart des régions, jusqu’à vendredi dans l’est et potentiellement jusqu’au week-end prochain dans le sud-est. Des records sont susceptibles de tomber. Frédéric Decker, météorologue à Lameteo.org, fait le point.

Le thermomètre va entamer une hausse brutale dès lundi partout, atteignant ou dépassant les seuils de canicule déjà sur les deux-tiers sud de la France. La hausse se poursuivra entre mardi et jeudi. La quasi-totalité de la France sera alors dans ou au-dessus des seuils de vigilance. Des records de chaleur mensuels, voire des records absolus annuels, pourront alors tomber. Vendredi, une chute des températures est envisagée, la canicule se cantonnerait alors le long des frontières de l’est jusqu’en Méditerranée. Enfin, le week-end prochain s’annonce encore caniculaire sur les régions du sud-est, mais plutôt de saison ou en tous cas sous une chaleur plus raisonnable sur le reste du pays.

Voici les températures maximales prévues la semaine prochaine sur certaines villes, comparées à leurs records mensuels et leurs records absolus (en gras les villes susceptibles de battre leur record annuel) :
BREST : 32 degrés / 35,2 degrés le 12 juillet 1949, record absolu
RENNES : 38 degrés / 38,4 degrés le 12 juillet 1949 / 39,5 degrés le 5 août 2003
NANTES : 39 degrés / 40,3 degrés le 12 juillet 1949, record absolu
LA ROCHE SUR YON : 39 degrés / 36,6 degrés le 18 juillet 2006 / 38,7 degrés le 9 août 2003 (station ouverte en 1984)
ANGERS : 40 degrés / 39,8 degrés le 28 juillet 1947,record absolu
LE MANS : 40 degrés / 40,4 degrés le 28 juillet 1947 / 40,5 degrés le 6 août 2003
ALENÇON : 40 degrés / 39,0 degrés le 28 juillet 1947, record absolu
CAEN : 38 degrés / 36,6 degrés le 1er juillet 1952 / 38,9 degrés le 5 août 2003
ROUEN : 41 degrés / 37,9 degrés le 1er juillet 2015 / 38,1 degrés le 11 août 2003
PARIS : 42 degrés / 40,4 degrés le 28 juillet 1947, record absolu
ORLY : 42 degrés / 39,2 degrés le 28 juillet 1947 / 40,0 degrés le 12 août 2003
CHARTRES : 41 degrés / 40,1 degrés le 28 juillet 1947, record absolu
ORLÉANS : 42 degrés / 40,3 degrés le 28 juillet 1947, record absolu
BOURGES : 42 degrés / 39,6 degrés le 28 juillet 1947 / 39,9 degrés le 10 août 2003
CHÂTEAUROUX : 41 degrés / 40,2 degrés le 28 juillet 1947 / 40,5 degrés le 2 août 1906
TOURS : 40 degrés / 37,5 degrés le 16 juillet 2015 / 39,8 degrés le 10 août 2003
POITIERS : 40 degrés / 40,8 degrés le 27 juillet 1947, record absolu
NIORT : 40 degrés / 38,3 degrés le 19 juillet 2016 / 40,1 degrés le 9 août 2003
LIMOGES : 38 degrés / 37,3 degrés le 16 juillet 2015, record absolu
GUÉRET : 37 degrés / 38,5 degrés le 16 juillet 2015 / 40,0 degrés le 18 août 2012
VICHY : 41 degrés / 41,2 degrés le 31 juillet 1983, record absolu
CLERMONT-FERRAND : 42 degrés / 40,9 degrés le 26 juin 2019, record absolu
LYON : 40 degrés / 39,8 degrés le 22 juillet 1983 / 40,5 degrés le 13 août 2003
SAINT-ÉTIENNE : 38 degrés / 41,1 degrés le 7 juillet 2015, record absolu
GRENOBLE : 38 degrés / 38,3 degrés le 26 juillet 1983 / 39,5 degrés le 13 août 2003
DIJON : 41 degrés / 38,6 degrés le 28 juillet 1921 / 39,3 degrés le 12 août 2003
MÂCON : 40 degrés / 39,2 degrés le 4 juillet 2015 / 39,8 degrés le 13 août 2003
AUXERRE : 41 degrés / 39,6 degrés le 1et juillet 1952 / 41,1 degrés le 6 août 2003
TROYES : 42 degrés / 38,6 degrés le 1er juillet 2015 / 40,5 degrés le 12 août 2003
SAINT-DIZIER : 42 degrés / 39,0 degrés le 31 juillet 1983 / 40,4 degrés le 12 août 2003 
REIMS : 41 degrés / 37,7 degrés le 1er juillet 1952 / 39,3 degrés le 12 août 2003
CHARLEVILLE-MÉZIÈRES : 39 degrés / 36,6 degrés le 26 juillet 2018 / 37,0 degrés le 12 août 2003
LONS LE SAUNIER : 39 degrés / 39,4 degrés le 31 juillet 1983 / 39,8 degrés le 12 août 2003
DOLE : 40 degrés / 39,2 degrés le 7 juillet 2015 / 40,1 degrés le 7 août 2003
BESANÇON : 41 degrés / 40,3 degrés le 28 juillet 1921, record absolu
MULHOUSE : 40 degrés / 38,8 degrés le 31 juillet 1983 / 39,1 degrés le 13 août 2003
STRASBOURG : 40 degrés / 38,3 degrés le 4 juillet 2015 / 38,7 degrés le 7 août 2015
METZ : 40 degrés / 37,3 degrés le 4 juillet 2015 / 39,5 degrés le 8 août 2003
NANCY : 41 degrés / 38,8 degrés le 28 juillet 1921 / 39,3 degrés le 8 août 2003
SAINT-QUENTIN : 40 degrés / 36,2 degrés le 26 juillet 2018 / 37,9 degrés le 12 août 2003
BEAUVAIS : 41 degrés / 37,4 degrés le 1er juillet 2015 / 39,0 degrés le 6 août 2003
LILLE : 41 degrés / 37,6 degrés le 27 juillet 2018, record absolu
MONTÉLIMAR : 38 degrés / 40,0 degrés le 23 juillet 1929 / 41,1 degrés le 13 août 2003
AURILLAC : 37 degrés / 38,1 degrés le 27 juin 2019, record absolu
LE PUY : 36 degrés / 38,3 degrés le 29 juillet 1947, record absolu
BORDEAUX : 41 degrés / 39,2 degrés le 18 juillet 1900 / 41,9 degrés le 16 août 1892
BERGERAC : 41 degrés / 42,0 degrés le 12 juillet 1949, record absolu
AGEN : 41 degrés / 40,6 degrés le 12 juillet 1949 / 41,0 degrés le 1er août 1947
TOULOUSE : 39 degrés / 40,5 degrés le 18 juillet 1881 / 44,0 degrés le 8 août 1923
PAU : 41 degrés / 39,2 degrés le 8 juillet 1982 / 39,9 degrés le 1er août 1947
MONT DE MARSAN : 41 degrés / 41,2 degrés le 26 juillet 1947 / 42,5 degrés le 1er août 1947
BIARRITZ : 40 degrés / 39,8 degrés le 8 juillet 1982 / 40,6 degrés le 4 août 2003
ALBI : 40 degrés / 40,8 degrés le 30 juillet 1983 / 41,4 degrés le 12 août 
BRIVE LA GAILLARDE : 41 degrés / 41,4 degrés le 16 juillet 2015, record absolu

Ces prévisions sont susceptibles d’évoluer dans un sens ou dans l’autre d’ici là, d’autres records pourraient ainsi tomber.

A noter que les régions du sud-est connaîtront a contrario une canicule plus faible qu’ailleurs, sans commune mesure avec la chaleur extrême et les records nationaux de la fin juin.

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Dimanche 21 juillet 2019 -

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.