News

Quid des tendances saisonnières pour janvier et février 2019

Les questions sont nombreuses concernant les tendances saisonnières de Lameteo.org - MeteoNews établies pour cet hiver, en particulier janvier et février prévus froids voire très froids. Quelques éléments de réponses à vos questions.

Depuis plusieurs mois, la configuration pour un hiver globalement froid est favorable à ce type de conditions. Décembre était prévu "de saison", il a été un peu plus doux qu'habituellement, le doux et le froid alternant comme prévu, mais la douceur étant bien excédentaire alors que le froid restait modéré. La "vague de froid" envisagée en novembre n'a pas eu lieu. Car le "Moscou-Paris" attendu est bien arrivé, mais il ne s'est manifesté qu'une trentaine d'heures les 19 et 20, apportant certes un refroidissement, mais très modéré car trop court et pas assez dynamique. La deuxième quinzaine a effectivement été inférieure aux normales, mais de façon peu marquée.

Force est de constater que les périodes de douceur prévues par les modèles numériques, en particulier l'américain GFS, pour fin décembre et ce début janvier ne sont finalement pas d'actualité. Le thermomètre fluctue autour des chiffres de saison, tantôt un peu en-dessous, tantôt un peu au-dessus. Mais pas de grand froid pour le moment, ni de grande douceur.

Pour la suite, conformément aux tendances saisonnières établies depuis six mois, les choses pourraient changer, avec un décalage d'une dizaine voire une quinzaine de jours. En conséquence, le froid pourrait surtout l'emporter en gros entre la mi-janvier et la mi-février, avec des épisodes neigeux probables.

Plusieurs paramètres indiquent en effet une tendance au refroidissement potentiellement important :

-> un réchauffement stratosphérique marqué, phénomène souvent suivi d'effets refroidissants au sol. Reste à savoir si ce refroidissement concernera toute l'Europe comme envisagé ou non en fonction de la position des grands centres d'actions, anticyclones et dépressions. Une vague de froid n'est pas garantie par un réchauffement stratosphérique.

-> La présence du phénomène El Nino Modoki dans le centre du Pacifique équatorial actuellement tend à favoriser les vagues de froid humides en Europe de l'ouest, comme ce fut le cas de  mi-janvier à début avril 2013, de décembre 2009 à mars 2010, en février-début mars 2005 etc... 

-> L'activité solaire est très faible en ce moment, tendance qui va perdurer ces prochains mois. Une faible activité solaire engendre plus facilement des hivers froids, même si cela n'est pas systématique.

-> Le "blob", masse d'eau anormalement froide dans le nord de l'Atlantique, a tendance à refroidir les masses d'air qui la survolent avant de venir nous visiter.

-> Une NAO négative favoriserait également l'arrivée d'une vague de froid. Elle est toutefois neutre actuellement et pourrait même devenir positive ces prochains jours, contredisant les indices cités ci-dessus. 

Pour résumer, la tendance froide et potentiellement neigeuse reste d'actualité, décalée globalement sur la période mi-janvier à mi-février et pouvant s'attarder sur la seconde quinzaine de février. Avec toujours cette part de doute de 35 à 40%, qui peut voir la tendance se dérouler toute autrement. Et au final, seule Dame Nature décide.

Si la tendance de Lameteo.org fait autant parler dernièrement, c'est parce qu'il est rare que de tels "risques" soient pris en terme d'écarts thermiques négatifs prévus. Ce qui peut surprendre. Curieusement, les écarts thermiques largement positifs prévus régulièrement ont un impact bien moindre sur le grand public, y compris en été.

Lameteo.org n'est pourtant pas la seule source à annoncer froid et neige pour ces deux premiers mois de l'année : Météo Express, Extrême Météo et Météo Contact notamment indiquent une tendance très proche de celle de Lameteo.org. Météo-France ne se mouille pas trop, prévoyant un trimestre de saison en température, humide en précipitations. Les tendances saisonnières de MeteoNews étant établies par votre serviteur, elles sont évidemment identiques à celles de Lameteo.org. La Chaine Météo et Météo-Paris tombent plutôt d'accord sur un mois de janvier doux suivi d'un mois de février plutôt froid à neigeux. En revanche, Météo La Flèche fait bande à part, annonçant de la douceur tout l'hiver.

Je ne ferai aucune critique ou remarque sur les tendances des sites affichés ci-dessus, libre à vous de faire votre choix et de vous fier à telle ou telle source... ou pas. La tendance saisonnière reste une science très jeune, d'une petite vingtaine d'années seulement, dont la fiabilité n'excède pas 60 à 65%, laissant ainsi une marge d'erreur importante. De nombreux paramètres interagissent et peuvent s'annuler, compliquant la tâche des prévisionnistes. Un exercice qui apprend l'humilité quand il faut avouer s'être trompé et faire son mea culpa !

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Mercredi 2 janvier 2019 -

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.