News

Tornade à La Crau, dans le Var

Ce samedi, une tornade s'est développée dans le Var à La Crau dans un contexte météo particulièrement instable près de la Méditerranée où des orages parfois violents éclataient. L'occasion de revenir sur le phénomène et quelques précédents.

Les contrastes thermiques, à la fois verticaux (air très froid en altitude, "chaud" et humide au sol) et horizontaux (7 degrés dans le sud-ouest, 17 degrés près de la Méditerranée) associés à des cisaillements de vent importants (vents de direction opposées selon les altitudes) ont permis le développement d'une tornade sous un mésocyclone (puissante cellule orageuse) ce samedi à La Crau et Solliès-Ville, dans le Var, phénomène très esthétique photographié par de nombreux témoins. Probablement de force F0 (60 à 120 km/h), cette tornade n'auraient fait que peu de dégâts, à savoir des tuiles qui ont été emportées, et des grillages tordus dans un couloir de 50 à 70 mètres de large. Une palissade a également été projetée sur la voie publique.

Contrairement, à ce qu'indiquent le journal Var Matin, RTL, France 3 Côte d'Azur, CNews ou encore 20 Minutes, il ne s'agit pas d'une "mini-tornade", terme inapproprié et inutilisé dans le jargon météorologique (voir la vidéo en bas de page).

Photo (c) Karine Chilot Colletti

Les tornades sont moins rares qu'il n'y paraît en France. On estime qu'il s'en produit en moyenne une petite centaine par an. Toutefois, la grande majorité sont faibles et de courte durée. De plus, elles se produisent fréquemment en zones rurales et échappent aux observations humaines et n'ont, du coup, aucune retombée matérielle. 

Plus rarement, des tornades de plus grande ampleur se produisent :

Le 3 août 2008, une tornade intense (F3 à F4 soit près de 300 km/h !) frappe Hautmont, dans le nord, provoquant des dégâts très importants (maisons rasées) et tuant trois personnes.

Le 9 novembre 2001, une tornade F3 traverse Dunkerque en provoquant des dégâts importants.

Le 8 janvier 1998, une trombe marine dégénère en tornade à Saint-Omer-Capelle (62), arrachant le clocher de l'église et retournant des caravanes.

Le 9 novembre 1997, deux tornades sévissent dans la Vienne à Rouillé et Villemort.

Le 17 août 1986, une violente tornade (F3) frappe La Charité-sur-Loire (Cher), emportant un silo et déracinant des arbres.

Le 20 septembre 1982, plusieurs tornades traversent les Ardennes, arrachant des arbres en traversant des forêts. Une voiture et son occupante (indemne !) son littéralement enroulées autour d'un arbre !

Le 2 juin 1982, une très violente tornade frappe Levier, dans le Doubs.

Les 24 et 25 juin 1967, une série de tornades éprouve le Nord-Pas-de-Calais et la Somme. La commune de Palluel (Pas-de-Calais) est grièvement touchée par une F5 (intensité maximale, soit des vents supérieurs ou égaux à 420 km/h !) : 7 personnes sont tuées, 72 blessées. Il s'agit de la tornade la plus forte du siècle en France.

Le 4 mai 1961, deux tornades frappent l'Eure, dont une concerne Evreux où des dégâts importants sont causés, une 2CV passe au-dessus d'une maison et trois personnes sont tuées.

Le 10 septembre 1896, c'est en plein Paris, à Chatelet, qu'une tornade sème la panique.

Le 18 et 19 août 1890, deux tornades frappent Dreux (Eure-et-Loir) et Saint-Claude (Doubs), arrachant des toitures.

Une tornade de force maximale (F5, identique à celle de Palluel en 1967) a dévasté Montville, en Seine-Maritime, le 19 août 1845. Il s'agit sans doute de la pire tornade ayant eu lieu en France ces 200 dernières années : elle tua 70 personnes, fit des centaines de blessés et déracina, selon les écrits de l'époque, des milliers d'arbres, alors que des centaines de maisons étaient emportées... 

Les tornades se produisent donc régulièrement en France, dans des conditions météo très agitées, à la fois dépressionnaires et orageuses dans un contexte de forts contrastes thermiques. Il est à noter que le réchauffement climatique moderne ne semble pas avoir d'incidence sur la fréquence et la puissance des tornades en France. Les plus fortes se sont même généralement produites durant des périodes plus froides qu'actuellement, notamment celles des années 60 ou encore du 19e siècle.  

Rappelons que le terme "mini-tornade" n'existe pas en météorologie et n'a aucune valeur scientifique. Les dégâts dus aux orages peuvent être provoqués par une tornade ou d'autres phénomènes venteux (macro-rafales, micro-rafales, rafales descendantes etc...) que les météorologues vous expliqueront avec grand plaisir !

 

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Samedi 31 mars 2018 - Photos (c) Groupe "Météo Varoise" sur Facebook - Photo principale (c) Bryan Frt

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.