News

Vague de chaleur record pour octobre

En terme du durée comme en intensité, c'est la plus forte vague de chaleur qu'ait connu la France au cours d'un mois d'octobre, exceptionnellement tardive qui plus est. Explications.

Alors que cette mi-octobre 2017 s'annonce anormalement chaude, il ne s'agit pas d'un élément inédit ni isolé. Nous resterons d'ailleurs très loin de la référence en la matière, observée il y a près de 100 ans, en octobre 1921. Petite rétrospective :

Dès le 1er, la chaleur s'installe et s'accentue au fil des jours sur la France. La première décade est exceptionnellement chaude, ainsi que la seconde, avec pas moins de 9 jours de chaleur à Paris et 10 jours à Châteauroux (25 degrés et plus). A Bordeaux, les conditions sont même plus qu'estivales avec 21 jours de chaleur dans le mois, dont 18 consécutifs du 1er au 18. On compte même huit jours de forte chaleur (30 degrés et plus) : du 1er au 6 puis les 12 et 13 ! A Châteauroux, le seul mois d'octobre à approcher ces 10 jours de chaleur est octobre 1908 et ses 8 jours... Contre 5 jours "records" en 1986 pour les mois d'octobre de 1946 à aujourd'hui.

A Châteauroux, le seuil des 20 degrés est dépassé tous les jours du 1er au 22. C'est la première... et dernière fois que cela se produit pour ce mois d'automne. Malgré l'ère "réchauffement climatique" actuelle, aucun mois n'a fait "mieux", pas même les chauds mois d'octobre 1995, 2005 ou 2006.

En moyenne globale nationale, avec 16,0 degrés, octobre 1921 fut aussi chaud que les mois d'octobre 2001 et 2006 qui détiennent le record de chaleur depuis 1946, avec des nuits un peu plus fraîches, compensées par des journées en revanche beaucoup plus chaudes que ces deux crus réchauffés. En moyenne globale nationale, la France n'avait reçu que 19mm d'eau, un record là aussi, au même niveau qu'octobre 1978. La Rochelle et Marseille s'étaient contenté de 3 mm de pluie dans le mois...

La fraîcheur des 9 derniers jours d'octobre 1921 a fait quelque peu chuter la moyenne nationale. Malgré cette fraîcheur assez marquée, ce vieux mois d'octobre rivalise donc avec nos deux mois d'octobre record (2001 et 2006), se situant même au-dessus en moyenne maximale nationale avec 21,7 degrés, contre 20,4 degrés "seulement" en 2001 et 19,9 degrés en octobre 2006. De nombreux records de chaleur absolus atteints lors de cette vague de chaleur extrême n'ont pas été battus depuis sur le réseau météo existant à l'époque, pas même début octobre 2011 ou 1985.

La sécheresse est extrême en 1921, commencée dès l'automne 1920, elle perdure durant les douze mois de cette année aride et s'étend même jusqu'au printemps 1922. Il tombe seulement 270 mm de pluie à Paris, ce qui correspond à la normale... du Sahel ! Avec seulement 2 mm entre le 22 mai et le 11 juillet ! Mais aussi 276 mm à Marseille, 278 mm à Oléron, 280 mm à Nîmes, 317 mm à La Hague, 334 mm à Nancy, 336 mm à Dijon, 356 mm à Poitiers, 368 mm à Lyon, 389 mm à Abbeville, 401 mm à Brest, 445 mm à Bordeaux... Pas étonnant que des feux de forêts se déclarent jusqu'en Bretagne, Normandie ou en Picardie. Plus étonnant : les "tempêtes de poussière" dignes du Sahara ou de l'Arizona qui frappèrent le Bassin Parisien au mois de juillet... 1921 fait passer les années 1947, 1976, 1989 ou encore 2003 pour des années "pluvieuses", c'est dire... Cette sécheresse, due à des anomalies anticycloniques extrêmement récurrentes, bien plus qu'en 1976, 2003 ou 2017, fut par ailleurs rythmée par des vagues de chaleur et des canicules à répétition dès le printemps et donc jusqu'en octobre. Et ce, après un hiver anticyclonique, très sec mais aussi très doux.

Le plus surprenant dans cette sécheresse est qu'elle concerne... l'Europe, la Russie et l'Amérique du Nord, bref, quasiment toute l'hémisphère Nord ! C'est elle qui provoque la grande famine soviétique en 1921-1922.

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Vendredi 13 octobre 2017 -

 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.