News

Frayeur au Mondial Air Ballon 2017 : une montgolfière dans l'orage

Présent au Mondial Air Ballon 2017 sur le stand MétéoLor' mais de repos ce samedi, j'ai appris que les montgolfières devaient décoller ce soir... en retard. Alors que des orages se formaient quelques dizaines de kilomètres plus au sud. Un peu plus tard, l'orage arrivant sur Metz, j'allumais mon appareil photo pour filmer l'orage. Mais la surprise ne fut pas météorologique...

Après un repas quelque peu écourté chez des amis à Metz à l'approche d'un orage, j'ai attrapé l'appareil photo pour filmer l'arrivée de l'orage sur la ville. Mais surprise ! Une montgolfière vole juste devant l'orage, rapidement rattrapée par le phénomène orageux et son front de rafales marqué par des rafales descendantes très fortes ! Quelle frayeur, même pour nous situés loin de cette tragédie ! Quelle inquiétude pour ces personnes livrées aux colères du ciel, probablement paniquées, ne pouvant quasiment pas agir pour échapper à l'orage ou pour limiter les dégâts, à part remettre les gaz pour limiter la vitesse de chute, bien visible sur la vidéo.

Outre cette vitesse de chute, la montgolfière s'est plusieurs fois tordue en tous sens au gré des vents cisaillés de l'orage. Impressionnant, inquiétant ! Mais que s'est-il passé pour que cette montgolfière finisse en l'air sous l'orage ? Erreur de la tour de contrôle ? De l'équipage ?

Le pilote et son passager, Anglais tous les deux, ont terminé leur course dans un arbre, tous les deux choqués, la montgolfière lacérée par les branches. Sans blessures toutefois ! Une équipe du MAB s'est très rapidement rendue sur place pour les prendre en charge, apporter d'éventuels premiers soins et les ramener sur site.

Cet accident aurait pu être évité. En effet, lors du briefing précédant l’envol, toutes les consignes de sécurité ont été rappelées aux pilotes, en français et en anglais. Il leur a été spécifié qu’un front orageux se développerait vers 21 h. Le pilote a choisi de voler plus longtemps que ce qui était raisonnable.
Malheureusement, il ne pourra pas se servir de son ballon pendant cette édition du MAB. Pour autant, l’organisation prévoit de faire voler l’équipage pour laisser, derrière lui, cet accident.

Un grand bravo tout de même au pilote qui n'a pas perdu son sang-froid !

 

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Samedi 22 juillet 2017 -

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.