News

Météo : Sexisme à la télé ?

Vous êtes nombreux à continuer de suivre la météo à la télé, sur toutes les chaînes, TF1 et France Télé en tête. Il y a un mouvement évident concernant le personnel dédié à la météo à l'antenne, de plus en plus évident même ces dernières années, plus encore cette année 2016 et ce début 2017. Une sorte de sexisme... à l'envers ! Car si les miss météo se multiplient sur la plupart des chaînes, les misters météo, qui avaient le vent en poupe "jadis" avec les Gillot-Pétré, Cardoze ou encore Laurent Cabrol, fondent comme neige au soleil...

Si TF1 est fidèle à ses têtes d'affiches de la météo, à savoir Evelyne Dhéliat et Louis Bodin après le départ de Catherine Laborde le 1er janvier dernier, la chaîne a récemment embauché une miss Belgique, Tatiana Silva, en alternance avec les deux "anciens" : un petit avantage à la gente féminine, les présentateurs et présentatrices météo des autres chaînes jouent un peu aux chaises musicales. Surtout les miss météo d'ailleurs, qui dominent désormais la météo du petit écran.

Carton plein sur France 2 ! Depuis le licenciement de Philippe Verdier qui avait osé publier un bouquin sur le climat et les COP, le fameux "Climat Investigation", les hommes ont disparu. Seul Laurent Guillaume, intérimaire sur la chaîne en cas de vacances ou de maladie d'une collègue, continue d'émettre un peu de testostérone dans les bulletins météo. Il ne s'agit pas de critiquer Nathalie Rihouet, Anaïs Baydemir, Valérie Maurice, Myriam Seurat ou encore Chloé Nabédian qui font très bien leur boulot. Et c'est certain, le public masculin en prend plein les yeux.  France 3 remonte un chouia le taux d'hormones mâles avec Jean-Marc Souami et Didier Chaumont pour les bulletins nationaux, ces derniers alternant avec Fabienne Amiach. Et on retrouve en joker Laurent Guillaume, comme sur France 2.

Passons Canal + qui n'a jamais accordé d'importance pour la météo, rubrique réduite à lancer quelques têtes et surtout des bimbos dans le domaine du théâtre, de l'humour ou du cinéma notamment.

100% de miss météo également sur M6 après le passage plutôt furtif d'Alex Goude, avec Cali Morales en tête secondée par Laurence Roustandjee. Depuis peu, après avoir frôlé le titre de miss France, Gennifer Demey s'agite à son tour devant les cartes météo de M6.

L'alternance est un peu plus respectée sur les chaînes d'infos. Thierry Freret tient la barre depuis plusieurs années sur ITélé devenue CNEWS face à quelques jolies présentatrices, toutes parties pour de nouvelles aventures. Alexandra Blanc présente les week-ends. En semaine, Loïc Rousval se partage les journées avec Thierry Fréret.

Idem sur BFMTV. Sandra Larue, Fanny Agostini et plus récemment Daniela Prepeliuc font jeu égal avec Christophe Person, Marc Hay et Guillaume Séchet. Depuis peu, Patricia Charbonnier a rejoint l'équipe.

Sur LCI, Karine Fauvet et Alexandra Blanc (cette dernière alternant avec ITélé) assurent les présentations météo avec brio (avec qui ?), plus sérieusement avec Maklor Babutulua. Ce dernier était annoncé par certains médias en tant que remplaçant de Catherine Laborde sur TF1... Et c'est finalement Tatiana Silva qui est arrivée sur la météo la plus regardée d'Europe.

Sur France Info TV, les  nombreuses miss et des rares misters météo de France 2 et France 3 officient essentiellement en voix off.

Résultat final : 18 femmes pour 9 hommes, soit une répartition de 66,7% de présentatrices météo pour 33,3% de présentateurs. Une proportion féminine en très nette hausse ces dernières années. Et encore, sans entrer dans le détail sur le temps d'antenne pour chaque sexe... Le sexe dit "fort" ne le serait plus. Fort est de constater une évidente politique des chaînes à mettre en avant des physiques plus qu'avantageux pour un public masculin qui ne doit même plus regarder les cartes ni écouter les prévisions. Mais pas le moindre mister France à l'horizon pour la ménagère de 50 ans et plus !

Si de nombreux pays en Europe et ailleurs embauchent des véritables météorologues des deux sexes pour présenter la météo à la télé, c'est difficilement le cas en France. A l'exception de Louis Bodin (formation Météo-France) et Christophe Person (formation météo militaire aéronautique), les autres présentatrices et présentateurs sont des journalistes avec une courte formation, souvent au sein de Météo-France.

Lorsque l'on évoque les problèmes de sexisme en général, cela concerne la place de la femme, souvent controversée, dans l'environnement professionnel. Force est de constater que l'on peut inverser cette tendance concernant la météo à la télévision, surreprésentée par la gente féminine (certains ne s'en plaignent pas toutefois) au détriment des hommes, mis de côté. Une tendance qui va en s'amplifiant très largement ces dernières années, plus particulièrement sur certaines chaînes telles que France 2 et M6. Une tendance lourde appelée à perdurer ? L'avenir, même proche, nous le dira. Mais un retournement de situation serait des plus étonnant dans un monde télévisuel devenant de plus en plus orienté vers le buzz et l'image. Les miss ont de beaux jours devant elles dans la météo à la télé !

- Frédéric Decker, Lameteo.org - Mercredi 8 mars 2017 -

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.